Les 20 aéroports les plus dangereux au monde !

Il existe des aéroports qui sont très dangereux dans la monde. Certains sont vétustes et sont situés dans des endroits improbables tandis que d’autres sont très vieux en ne devraient même plus être en état de fonctionner. Ce sont des aéroports qui sont pourtant toujours ouverts et qui sont des passages « obligatoires » pour se rendre dans certains pays. Voici pour vous la liste des 20 aéroports les plus dangereux au monde.

20. L’aéroport de Courchevel en France

Pour une sécurité optimale dans un aéroport, ne choisissez pas celui de Courchevel en France, dans les Alpes. En effet, entre la neige et les pistes de skis, il y a de quoi avoir peur un jour de brouillard et il faut prier pour que votre pilote ne se trompe pas de piste ! On voit également sur la photo que la piste n’est pas plate du tout, ce qui faciliterait les dérapages dans la vallée…

19. Toncontin International Airport, Honduras

Voici un des plus dangereux aéroports au monde à cause de sa situation géographique. La piste d’atterrissage est entourée de montagnes et donne l’impression au pilotes d’arriver sur une piste en zig-zag. En effet, les avions sont obligés d’effectuer un virage à 45° au dernier moment… De quoi vous surprendre !

18. Agatti Aerodrome, Lakshadweep, Inde

Cet aérodrome est relativement court et les pilotes devront prendre de sacrés risques pour parvenir à desservir les îles avoisinantes. Vous aurez tout simplement l’impression que votre avion va se poser sur l’eau, ce qui peut faire peur mais il faut avoir confiance en votre pilote ! La vue est cependant magnifique… Parfait pour vous changer les idées…

17. Aéroport de Gibraltar

Cet aéroport situé à Gibraltar est pour le moins surprenant. La piste principale de décollage et d’atterrissage est coupé en son milieu par une avenue libre de circulation pour les voitures ! Tous doivent donc cohabiter dans cet environnement peu commun pour un aéroport où les feux de signalisations permettent la circulation d’avions et de voitures.

16. Gisborne, Nouvelle-Zélande

Une voie ferrée au beau milieu des voies… On se demande ce que faisait l’architecte au moment de l’élaboration du projet de cet aéroport en Nouvelle-Zélande car il y a bien une voie ferrée qui traverse la piste de décollage. Les trains seraient prioritaires sur les avions à en juger par ces photographies !

15. Cleveland Hopkins International

Même si en apparence, rien ne semble dangereux avec cet aéroport mis à part le casse tête des pistes qui s’entremêlent, c’est plutôt la réputation du personnel qui et remise en question dans cet aéroport américain. En effet, un aiguilleur du ciel aurait été aperçu en train de faire une sieste au lieu de guider les avions qui arrivaient ! Et cela fait peur !

14. Kansai International Airport, Japon

C’est un immense aéroport qui peut même être vu de l’espace de par sa superficie et il est aussi entouré d’eau. Dès qu’une catastrophe naturelle apparaît, que ce soit des inondations ou de fortes tempêtes, l’aéroport se retrouve secoué de tous les côtés et si jamais le Japon connaissait de violentes secousses dans les environs de l’aéroport, celui-ci se retrouverait enseveli !

Assez grand pour être vu de l’espace, cet aéroport est entouré d’eau et à la moindre secousse, inondation, et autres catastrophes, il serait enseveli.

13. Wellington International Airport, Nouvelle Zélande

Voici de nouveau une piste de décollage pour le moins impressionnante ! Les pilotes d’avions qui s’aventurent sur cette piste ont intérêt d’être prêt pour le décollage car aucune erreur de sera permise ! En effet, en bout de piste se trouve l’océan, tout simplement. Alors pas question de fermer l’œil pour les pilotes néo-zélandais !

12. Savannah Hilton Head International Airport

L’aéroport de Savannah n’est pas un aéroport très grand et ne connaît pas forcément plus de trafic qu’un autre mais il a pourtant fait parler de lui. L’aéroport en lui-même n’est pas dangereux ou effrayant mais il faut savoir que les anciens propriétaires des lieux ont souhaité être enterrés sous la piste d’atterrissage principale de l’aéroport… Un peu glauque !

11. Qamdo, Tibet

L’aéroport de Qamdo au Tibet a longtemps été le plus haut du monde jusqu’en 2013. Il est situé à plus de 4000 mètres d’altitude où l’oxygène commence à se faire rare et les passagers sortant de la cabine pressurisée peuvent avoir des vertiges soudains du à la haute altitude. L’aéroport possède aussi une piste d’atterrissage de 5km, une des plus longues au monde, les avions ayant besoin de plus de distance pour s’arrêter à une telle altitude.

10. Princess Juliana International Airport

Si vous regardez bien les clichés, aucune n’explication quant à la dangerosité de cet aéroport est nécessaire ! A Saint-Martin, les avions passent au plus bas du sol en rasant de près la plage de Maho Beach situé à côté de l’aéroport. Ce n’est pas la plus belle plage pour bronzer mais les touristes veulent tous y venir pour assister à un atterrissage en étant aux premières loges.

9. Paro, Bhoutan

Pour atterrir sur la piste de l’aéroport de Paro au Bhoutan, il faut monter dans l’un des avions que seuls 8 pilotes au monde peuvent manœuvrer pour arriver à se poser dans cet aéroport situé entres les montagnes de l’Himalaya. Les compétences nécessaires pour atterrir sur cette piste sont impressionnantes et vous ne voudriez pas le tenter sans un bon pilote à plus de 2000 mètres d’altitude.

8. Old Mariscal Sucre International Airport, Equateur

Comme on peut le voir sur la photographie, l’aéroport Old Mariscal Sucre est situé entres des montagnes mais pas seulement… Il est aussi situé entre des volcans ! De quoi faire peur aux pilotes qui ne s’avaient jamais vraiment à quoi s’attendre. Cet aéroport a finalement été fermé en 2013 car jugé trop dangereux !

7. Lukla Airport, Nepal

Il ne faut pas se louper et chaque centimètre de piste compte dans cet aéroport situé à 3000 mètres d’altitude à Lukla au Népal. Les décollages doivent être stressant pour les passagers partant ou arrivant à cette destination et les pilotes doivent être au meilleur de leur forme pour assurer les atterrissages sur cette piste atypique.

6. L’aéroport international de Madère Cristiano Ronaldo

L’aéroport de Madère est construit partiellement sur la falaise et sur pilotis avec l’océan de chaque côté de la piste d’atterrissage ce qui ne laisse pas une grosse marge d’erreur pour les pilotes qui doivent bien gérer les appareils pour ne pas finir à l’eau. Les passagers doivent profiter d’une belle vue lors de l’atterrissage mais on doute qu’ils ne doivent pas se concentrer sur le coucher de soleil lors d’un tel atterrissage…

5. LAX, Etats-Unis

Bien que très célèbre, le LAX a été classé comme étant l’un des aéroports les plus dangereux des Etats-Unis à de multiples reprises. Peut-être à cause de l’importance du trafic aérien dans cet aéroport avec presque 700 000 atterrissages et décollages par année, ce qui correspond à un atterrissage toutes les 30 secondes !

4. Antarctique

La localisation de cette piste suffit à expliquer pourquoi il est dangereux. Les avions décollent et atterrissent sur la neige et la glace ! Il n’y a pas vraiment d’aéroports permanent en Antarctique et il n’existe pas de pistes conventionnelles, même si depuis peu, une vingtaine seulement peuvent être appelés aéroports.

3. Kai Tak Airport, Hong Kong

 

Cet aéroport avait été surnommé « le père de tous les aéroports effrayants » par les pilotes. Les avions étaient obligés de survoler la ville de Hong Kong de façon effrayante avant d’atterrir à l’aéroport de la ville. En effet, les avions passaient aux plus près des habitants à certains endroits de la ville. Il a finalement été fermé en 1998.

2. Ile de Saba

Par où commencer ? Est-ce l’étroitesse des voies ou la proximité avec la mer qui le rend si dangereux ? Ou un manque d’accessibilité ? Il s’agit de la plus petite piste au monde avec ses 400 mètres de long et elle débouche sur des falaises. Aucun aéroport n’aurait du être construit ici mais le maire de Saint-Barthélémy a atterrit un jour sur cette zone et décida d’y faire construire un aéroport !

1. Gustaf III Airport, Saint Barthélemy

Pour accéder à cette île, seuls les avions contenant moins de 20 passagers peuvent y atterrir. C’est d’ailleurs pour cela que pour arriver à Saint-Barth, les voyageurs font d’abord une escale à Saint-Martin avant de prendre un plus petit avion pour l’île Saint-Barth. On comprend mieux pourquoi les célébrités adorent cet endroit, il est difficile d’accès et ils sont donc plus tranquilles !

    15 phénomènes inquiétants qui n’ont jamais pu être expliqués par la science…

    Ce couple parvient à gagner jusqu’à 12.000 $ pour chaque photo publiée sur Instagram, voici comment ils s’y prennent…